L'éducation du chien


ARRIVÉE DANS LA FAMILLE :
En arrivant chez vous, le nouveau membre de la famille est perdu. Il vient d’avoir deux mois, c’est encore un bébé ! Il cherche encore sa mère, sa fratrie et son chenil. Cette petite boule de poils vous a fait craquer. La première nuit sera difficile pour lui ... comme pour vous. Soyez aussi patient et tendre que vous le seriez pour vos enfants.
L’ESPACE DU CHIEN :
Pour commencer, préparez-lui un espace qui sera désormais le sien. Placez-y un de vos vieux lainages. Il est important que ce lainage soit le vôtre pour que le chiot s’habitue à votre odeur et à celle de la famille. Arrangez-lui son « panier »*. Dans un premier temps ce peut être un carton. Il existe aussi des caisses en plastique, très résistantes, très pratiques à nettoyer. L'idéal est encore la Varicanel qui deviendra son refuge et son espace en toutes circonstances, par exemple pour les déplacements familiaux. Cet objet se présente comme une grosse valise entièrement démontable et nettoyable. Il en existe plusieurs tailles adaptées à chaque corpulence. Plus tard vous serez émerveillé de voir votre chien rentrer seul dans sa Varicanel par le simple fait de l’avoir déplacé vers la voiture ou la porte de sortie, comme pour vous dire « je suis du voyage ! ».
(*) Attention, pas de panier en osier, ni de cageot du marché, que le chiot grignotera. Il avalera des éclats qui sont très dangereux pour lui.
PATIENCE ET ATTENTE DE SES MAITRES :
Le premier soir, il va pleurer car il n’est pas habitué à vous, ni à sa nouvelle maison. Caressez-le pour le rassurer**. Parlez-lui doucement. Vous pouvez lui laisser un poste de radio en sourdine, votre chiot a été élevé en musique. Un peu plus tard, le chiot va découvrir l’emploi du temps de la famille et c’est l’isolement qui le fera pleurer. Il doit apprendre à rester seul lorsque ses maîtres quittent la maison pour travailler ou d’autres raisons. Pour cela, laissez-le chaque jour un petit moment seul dans la maison, un peu comme quand les petits vont faire la sieste.
(**) Ne corrigez pas votre chiot pour manifester votre mauvaise humeur ou pour « montrer qui est le maître ». Dans ce cas précis cette réaction est parfaitement stupide et inadaptée. Elle n’aura pour effet que d’augmenter son angoisse voire de provoquer la terreur !
RESPECTEZ SON REFUGE :
Si le chiot a fait une bêtise, SURTOUT, NE LE CORRIGEZ JAMAIS DANS SA CAISSE OU DANS SON COIN, QUI SONT UN REFUGE. Pour le punir, n’utilisez jamais la main faite pour les caresses, ni la laisse faite pour la promenade. Un coup de journal sur le cul, ou par la suite une menace, accompagné de l’interdiction prononcée d’une voix forte et d’une secousse du chien par la peau du cou, sont suffisants. Si le chien, comprenant qu’il a fait une bêtise, court se réfugier dans son coin : soit parce qu’il obéit à l’ordre « File à ta caisse ! » ; soit sous l’engueulade des patrons ; VOUS AVEZ GAGNÉ, VOTRE AUTORITÉ N’EST PAS BAFOUÉE !
BRUTALITÉ :
La brutalité n'a aucune justification. Elle ne peut satisfaire que les brutes épaisses, les êtres sadiques, lâches ou stupides en mal d’autorité. LA FÉROCITÉ, LES COUPS, L’INCOHÉRENCE N’ONT POUR EFFET QUE D’ABRUTIR UN CHIEN, LE RENDRE CRAINTIF OU MÉCHANT. Pour l'éducation, ne soyez jamais brutal, ni coléreux. Soyez COHÉRENT, CONSTANT, FERME et CALME. Récompensez toujours l'obéissance. D’une caresse ou d'une croquette pour les tâches difficiles. La reprise en main après des périodes de négligence ou le « dressage » brutal et incohérent rendront, je le répète, votre chien craintif ou méchant.
COHÉRENCE :
Les interdictions doivent être cohérentes, constantes et enseignées avec rigueur et fermeté. Un exemple : le chiot trouve une chaussette ou un chausson, qui traîne, d’instinct il s’en empare et commence l’exécution en règle de l’objet égaré, sous votre regard attendri et amusé. Dés cet instant, tout commence : soit vous décidez que désormais cet objet devient un jouet qui finira déchiqueté dans son panier, mais attention aux souliers vernis ; soit vous en profitez pour lui enseigner le « Apporte ! » et le « Non ! » immédiat lorsque intervient le grignotage de l’objet mal rangé.
CONSTANCE ET FERMETÉ - POUR ÊTRE MIEUX COMPRIS, TOUJOURS LES MÊMES MOTS, TOUJOURS LES MÊMES ATTITUDES :
« Viens ! Assis ! Apporte ! », les ordres doivent toujours être les mêmes, fermes et brefs. Les ordres exécutés sont toujours récompensés d'une caresse. Vos meilleurs alliés sont le jeu, la constance et la récompense. Vos ordres doivent toujours désigner les mêmes conduites. Le chien est particulièrement intelligent, il comprend très vite, surtout les failles de votre autorité. Lorsque vous aurez décidé d’une interdiction, d’un comportement, etc., ne changez plus jamais !
LES REPAS :
Ne lui donnez jamais à manger lorsque vous êtes à table. Donnez-lui sa nourriture dans sa gamelle, dans la cuisine ou l’endroit qui vous lui avez destiné, au moment de la journée qui vous semble plus opportun. S’il est habitué à cette conduite il n’y aura aucun problème lorsque vous recevrez vos invités qui devront tenir compte de vos recommandations. Si vous cédez une fois, c’est fichu : il réessaiera de vous attendrir puis profitera de la situation.
PROPRETÉ DU CHIEN :
Un chiot veut sortir lorsqu’il a mangé, dormi ou joué. Prenez donc la précaution de mettre un journal près de son coin et dites-lui : « Pipi ici ». Dès qu’il se soulage en votre présence ailleurs qu'à l'endroit prévu : en pleine action, ramenez-le vite sur son journal sans brutalité et dites d’une voix ferme « Pipi ici ! ». Lorsqu’il a terminé, au bon endroit, caressez-le et félicitez-le des mots de circonstance. Pour la propreté et éviter l'accident, le plus simple est de très vite instituer le rythme des promenades. Punir un chien qui vient de se soulager dans la maison alors que vous avez oublié sa promenade est une grave injustice.
EN VILLE, PENSER A RAMASSER LES DEJECTIONS CANINES :
Si cette pratique vous répugne, vous devrez supporter les remarques des passants franchement indisposés par votre négligence, et, parfois, les foudres des municipalités. En revanche pour empêcher un mâle de baliser son territoire à l’extérieur, il n'y a guère de solution. Tâchez de lui apprendre à ne pas lever la patte sur les chromes des véhicules...



Livre d'or Contact Lien Signaler un abus
Elevage De la Vallée Vérouiller - N Siret : 42358789800010
Les textes et les images sont la propriété exclusive de ce site - Reproduction interdite
En savoir plus sur la race "Cocker Spaniel Anglais" avec chiens-de-france.com | Logiciel d'Elevage | Chiots de France